Accueil

 

Les Espagnols

 

Plan du site


   
Les
Espagnols -1945-1948

 

 

Après la Libération, en 1945, commence la période du "Camp des Espagnols". De 1945 à 1948 arrivent 214 hébergés de divers camps de France du sud : 105 en 1945, 53 en 1946, 55 en 1947, 1 en 1948. Ils proviennent principalement des camps de Casseneuil, Lot-et-Garonne (34 le 15 février 1945), Tivoli, Bordeaux (39 le 13 juillet 1945), Pomponne, Tarn-et-Garonne (17 le  5 octobre 1945), Combronde, Puy-de-Dôme (14 le 30 octobre 1946), Séreillhac près de Limoges, Haute-Vienne (28 le 15 janvier 1947) et Mérignac, Gironde (21 le 15 avril 1947). 87% sont cette fois des Espagnols. (carte

Cette période se termine par des libérations et reclassements au travail et des vagues de « mutations » à l’hôpital : au mois de juillet 1946 (34), novembre 1946 (8) et février 1947 (13) sur un total de 75. Il s’agit de survivants de la « Retirada », entrés en France en février 1939 qui ont passé des années dans des camps ou des Groupes de Travailleurs Etrangers, dont certains sur les chantiers de l’Atlantique, et sont en mauvaise santé, voire même des mutilés de guerre. Toutes les ressources de la région semblent avoir été mobilisées pour les placer : hôpitaux d’Auch, Mirande, Lombez, Samatan, Vic-Fezensac, L’Isle-Jourdain et Lectoure.