Accueil

Le "Camp"

 

Le plan

La construction

Le choix du site

l'hébergement

 

 

 

 

Plan du site


    Le "Camp"
 

 

   Mémorial de la Shoah/CDJC/coll.Cimade

 

Un chemin longeant les façades est des baraques constituait l'unique artère du camp. Le tracé en a été repris par l'actuelle rue Jules Sabin Corties. Son carrefour avec le chemin de Brun était dominé par la haute silhouette du bâtiment 11. De ce point on pouvait voir l'enfilade de neuf bâtiments, le dixième étant en retrait (bâtiment 2), donc invisible sur la photo ci-dessus, et le bâtiment 1, le poste de garde, plus avant à l'entrée du camp. Le photographe avait dans son dos à sa gauche sur un terrain un peu en contrebas et légèrement en retrait, les bâtiments 12 à 16, dans l'angle en partie constitué aujourd'hui par le chemin de Brun et la rue Marcel Paul.

Le Bâtiment 11, au premier plan, était le foyer. Dans sa salle de lecture Roger Misrahi a découvert Jules Verne. Les organismes de secours s'y tenaient. Il était suivi d'un dortoir, des bureaux, de deux dortoirs, d'une "cuisine-réfectoire" qui ne servait en fait que pour la cuisine et encore de trois dortoirs. Le bâtiment 2 était l'infirmerie.