A.D. Gers 1W592

Document manuscrit

Etat Français
Ministère de l’Intérieur
Police Nationale

Camp de Masseube (Gers)

Rapport Médical du Mois de Mars 1943

Ouverture du camp le 15 mars 1943

J’ai l’honneur de vous rendre compte des faits principaux qui se sont passés durant le mois de Mars 1943 au camp de Masseube (Gers) concernant le service de santé.

L’effectif du camp comprend :
         1)
 Personnel de surveillance appartenant à l’administration : 42
         2)
 Internés : 350
         Etat du personnel médical : 1 médecin-chef assermenté
         Etat du personnel paramédical : 1 Infirmière-Chef, 5 Infirmières

Aperçu sur l’état sanitaire du camp : pendant la période du 15 au 30 mars l’état sanitaire du camp a été très satisfaisant.

Décès : pas de décès au cours de ce mois

Hospitalisations : 1 hospitalisation au cours de ce mois à l’hôpital d’Agen : œdème de carence + hématurie

Entrants à l’infirmerie du camp : 3 malades sont entrés à l’infirmerie du camp pour des affections diverses :
         1) Coryza avec complication (abcès)
         2)
 Otite médiane
         3) Asthme + cardiaque + prolapsus rectal

Malades à la visite journalière : les 349 hébergés en quelques jours ont été individuellement visités pour établir leur fiche médicale. Ces vieillards déficients n’ont pas à se déranger pour venir à la consultation, la visite se faisant journellement dans toutes les baraques avec le Médecin hébergé et l’Infirmière de service, et le plus souvent avec contre-visite du Médecin-Chef français avec Infirmière-chef ou Infirmière-major.
Dans les 349 hébergés nous avons constaté à leur arrivée :
36 affections pulmonaires
8 œdèmes de carence
55 cachexies
104 cardiaques
17 asthmatiques
6 ulcères d’estomac
2 maladies de Parkinson
3 maladies de Basedow
Jusqu’à ce jour, leur état semble se maintenir

Suralimentation : D’après le tableau ci-dessus il est facile de constater qu’une suralimentation est obligatoire. Malheureusement les œuvres ne sont pas encore complètement installées. Cependant le secours suisse a bien voulu nous donner 30 rations journalières de lait + 40 de fromage avec distribution de tisanes diverses, et a pris en charge 7 petits régimes avec une petite provision de pâtes et de pâtes de fruits que le secours national de Nexon nous avait donnée, le secours national au camp n’étant pas encore en fonction malgré nos demandes réitérées.

Maladies parasitaires : Nous avons eu un cas de gale. Nous avons constaté qu’à l’arrivée assez nombreux étaient les pouilleux. N’ayant pas de douches encore installées les parasitaires ont été lavés au vinaigre pharmaceutique et les vêtements désinfectés aux vapeurs de soufre.

Besoins – Désirs et suggestions : nous somme tellement pauvres qu’il est difficile de vous faire part de nos désirs ayant besoin de tout.
D’une façon très urgente il nous faudrait des reconstituants et vitamines. Au point de vue matériel des sceaux (sic) hygiéniques (nous n’en avons pas un, et pour ces vieillards il est pénible d’aller dehors la nuit), des crachoirs des urinaux hommes et femmes. Appareil de tension très urgent
Nous avons fait une demande de médicaments urgente, sans attendre la date du 1er Avril 1943

 

Le Chef de Camp (signé Aulanier), Le Médecin-Chef (signé Sailhan)